décembre 11, 2018
Breaking News

Banque : La Banque Postale veut digitaliser le microcrédit.

Entré en vigueur depuis janvier, l’accord entre le réseau bancaire La Banque Postale ainsi que l’association spécialisée Créa-sol, a pour but de réussir à créer un leader national.

La Banque Postale a pour ambition de développer au mieux ses offres de missions de micro-crédit, ou crédit à la consommation,. Ces dernières, misent en place depuis 2007, ont déjà permis à la Banque Postale d’octroyer 30 millions d’euros de prêt. Et dans le but s’améliorer dans ce secteur d’activité, LBP s’est associé à Créa-Sol, spécialiste du domaine. Ce partenariat aura pour but de faire passer la poste a la première place dans ce segment d’ici 2020, ont annoncé les deux parties. À partir d’aujourd’hui, avec une part de marché 14%, la Banque Postale se positionne en troisième position, LBP aura pour rôle de défendre et de refinancer les microcrédits, sur lesquels la distribution s’appuiera sur un processus non matérialisé à 100%.

C’est en mars que LBP et Créa-Sol ont annoncé les premiers rapprochements, après un accord de parrainage. Le groupe Bancaire de la Poste devra apporter des compétences en délégants seize experts du microcrédit en région afin de soutenir Créa-Sol.
C’est bien la Banque Postale qui apportera les financements nécessaire à Créa-Sol. Cette dernière a dénoncé les accords signés avec 150 de ses partenaires sociaux ou bien associatifs, qui sont des maillons essentiels pour le processus très strict de l’attribution de microcrédit. Ces partenaires, dont une bonne centaine se sont associés eux aussi a Créa-Sol, auront le rôle de gérer les entrées en relation ainsi que la définition des besoins de l’emprunteur, le tout a l’aide d’un nouveau logiciel réduisant a 5 jours d’attente la réponse d’acceptation du dossier. Le réseau de la Banque Postale lui, redirigera les candidats vers ses partenaires sociaux, qui eux auront comme missions de centraliser ces demandes auprès de Créa-Sol.

Créa-Sol, créé en 2005, se voit essentiellement agir sur la Région PACA, en Corse ainsi qu’à la Réunion. Elle s’est vu attribuer un statut associatif. À la base financer grâce au soutien de la Caisse d’Épargne, afin de développer ses activités. Et en 2009, après que Bercy lui a accordé la possibilité de se faire financer par d’autres établissements bancaires, ce qui avait entrouvert la porte a des prêts de la Caisse des dépôts. L’association avait obtenu le soutien financier du Fond Européen d’investissement, suite à son placement sous l’autorité du régulateur bancaire, l’ACPR, en 2011.
Aujourd’hui Créa-Sol à déjà accordé 1250 crédits, pour un montant total de 2,4 millions d’euros.

Rémy Weber, président du directoire de la Banque Postale, lui a souligné : “Si demain d’autres partenaires souhaitent s’associer avec Créa-Sol, nous en serions ravis, car nous sommes ici avant tout dans la logique de service public. Il s’agit de créer un effet d’entraînement pour éradiquer la problématique de l’accès à ce type d’offre qui peut changer la vie des gens”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *